La société française de littérature comparée renouvelle son opposition à la réforme

La société française de littérature générale et comparée renouvelle l’expression de son opposition radicale à cette réforme, en raison des conséquences très néfastes qu’elle aura sur la formation des futurs enseignants et sur l’organisation des études de lettres à l’université.

voir la motion dans le document joint

Word - 80.5 ko
Motion-SFLGC.doc