Résultats du Prix Pierre Grappin 2012

Le jury s’est réuni le 16 novembre 2012 à la Maison de l’Allemagne à la Cité Universitaire Internationale. Il a décerné son prix annuel de 3500 euros à la thèse de M. Christian E. Roques soutenue devant l’Université de Paris-Sorbonne (directeur de recherche : Gérard Raulet) intitulée : (Re)fonder la communauté. La réception du romantisme politique sous la République de Weimar. Ce travail d’histoire des idées étudie, à travers l’étude de l’œuvre de quelques théoriciens politiques représentatifs, un important chapitre de la culture politique sous la République de Weimar. La thèse montre comment la commune référence au romantisme politique – singulièrement à Adam Müller – sert à refonder de manières diverses la notion de communauté face aux phénomènes der dissolution des solidarités élémentaires liés à la modernité. Le jury a particulièrement apprécie la cohérence de la démarche méthodologique et la qualité des analyses.

Le jury a, par ailleurs, accordé une aide à la publication de 1500 euros à la thèse de Mme Béatrice Le Méec-Colson soutenue devant l’Université de Paris-Sorbonne (directeur : Roland Krebs) intitulée : Des « réminiscences » aux « tableaux poétiques ». Sturm und Drang et tendance sentimentale dans l’œuvre de Karl Philipp Moritz. Ce travail d’histoire littéraire analyse avec finesse l’évolution de la relation de Moritz à des courants qui l’ont fasciné durant sa jeunesse et qui n’ont jamais cessé d’occuper par la suite une place importante dans sa réflexion anthropologique et esthétique.

Ces récompenses ont été remises publiquement le jeudi 13 décembre 2012 dans les salons du Ministère de l’Education Nationale, rue de Grenelle.
Composition du jury 2012 : Philippe Alexandre (Université de Lorraine), Denise Blondeau (Reims), Maurice Godé (Montpellier III), Françoise Knopper (Toulouse II), Roland Krebs (Paris-Sorbonne, président), Anne Lagny (ENS- Lyon), Gérard Laudin (Paris-Sorbonne).

Document joint :

info document