Marseille. Éclat/s/ du mythe, sous la direction de Véronique Dallet-Mann, Florence Bancaud et Marion Picker, PUP, Aix-en-Provence, 2013.

C’est avec la révolution industrielle, les flux migratoires, l’empreinte coloniale et la violence des inégalités que se construit le « mythe de Marseille » – populaire, anarchique et sujet à de nombreuses manipulations médiatiques. Les articles rassemblés dans cet ouvrage, complétés par des témoignages sur les développements actuels du mythe, héritiers d’un modernisme inachevé, se présentent comme des contributions à une histoire culturelle de Marseille nourrie du regard de ses visiteurs allemands et slaves.

Lien éditeur.

Document joint :

table des matières